Les défenseurs du service public ne sont pas des voyous ! ! !

Face à un pouvoir qui refuse tout réel dialogue avec les organisations syndicales, qui entend saccager des décennies de conquêtes sociales, Christian et Jean-Jacques ont participé à une action menée et assumée collectivement le 25 mai dernier au siège du parti macroniste.

Arrêtés au cours de cette action, nos deux camarades de la Ville de Paris sont accusés d’avoir voulu utiliser leur outil de travail pour déverser des ordures devant le siège du parti présidentiel. Ils font l’objet de procédures judiciaires et disciplinaires aux conséquences potentiellement lourdes.

Ainsi, au plan disciplinaire, leur révocation est envisagée. Dans la Fonction publique territoriale, une révocation suite à une action syndicale serait une situation inédite depuis plusieurs décennies.

Nous affirmons notre solidarité avec ces deux travailleurs en lutte.

Il serait totalement totale qu’ils paient les frais d’une situation de tension sociale qui trouve sa source dans l’autoritarisme du pouvoir politique en place.

Nous appelons à la solidarité financière pour Christian et Jean-Jacques, dont les salaires sont d’ores et déjà amputés des primes suite à leur suspension de fonction.

Nous appelons à les soutenir largement en signant la pétition en ligne ceci en vue notamment de la convocation de nos camarades au Tribunal de grande instance de Paris le 18 juillet prochain.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *