Elections PRO 2018 – Pourquoi voter CGT à la CAP ? ? ?

LE 6 DÉCEMBRE 2018, NOUS ÉLIRONS NOS REPRÉSENTANT.E.S AUX COMMISSIONS ADMINISTRATIVES PARITAIRES (CAP)

Voter CGT c’est choisir des représentants qui interviendront sur des questions qui me concernent :

  • Respect et défense tant des intérêts individuels que des garanties collectives ;
  • Déroulement de carrière (titularisation, avancement de grade…) ;
  • Respect des garanties statutaires et équité de traitement de tous les agents (recrutement, mutation, entretiens professionnels, discipline, disponibilité…) ;
  • Les demandes de révision d’entretien professionnel ;

Voter CGT c’est donner aux futur(e)s élu(e)s les moyens de défendre des droits et les intérêts de tous les agents.

Choisir la CGT c’est aussi renforcer les moyens de notre organisation pour revendiquer de nouveaux droits AU NIVEAU NATIONAL :

  • Augmenter les salaires par le dégel du point d’indice et réclamer une amplitude indiciaire de 1 à 4,6  entre le 1er échelon de catégorie C (1 800 euros brut)  et le dernier échelon de catégorie A, avec le rattrapage des pertes constatées ces dernières années ;
  • Créer des emplois statutaires pour développer des services publics répondant à l’intérêt général sur l’ensemble du territoire et ne recourir qu’exceptionnellement au recrutement de contractuel(le)s ;
  • Organiser des concours chaque année ;
  • Rétablir la retraite à 60 ans pour toutes et tous avec une pension correspondant à au moins 75 % du traitement brut des 6 derniers mois d’activité et prendre en compte les années d’études dans le calcul de la retraite ;
  • Instaurer une réelle formation professionnalisante pour toutes les filières et porter le financement du CNFPT à 3 % de la masse salariale ;
  • Exiger une véritable démocratie sociale et le respect des libertés syndicales dans nos services publics territoriaux ;
  • Défendre le statut de la fonction publique garant de l’égalité de traitement de tous les usagers ;
  • La mise en œuvre de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes : à travail de valeur égale, salaire/traitement égal ;
  • Une véritable reconnaissance des qualifications par une refonte des grilles  indiciaires
  • La reconnaissance de la pénibilité ;
  • L’instauration du temps de travail à 32h.

Lire la profession de foi de la CAP A

Lire la profession de foi de la CAP B

Lire la profession de foi de la CAP C

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *