Réorganisations – Expertise CHSCT du CD30 – LES RÉSULTATS

Depuis avril 2016, vos représentants du personnel CGT en CHSCT réclament une expertise externe dans le cadre des réorganisations, comme le prévoit la loi et malgré le refus de l’administration…

Aujourd’hui, après plusieurs piqûres de rappel par l’inspection du travail, l’ACFI, et une procédure devant le tribunal pour faire respecter les droits du CHSCT, elle se préoccupe, contrainte et forcée, des conditions de travail des agents en mandatant le cabinet indépendant SECAFI.

Nous l’avons déjà dit,  nous ne partageons pas la méthode qui vise à évincer les représentants du personnel du pilotage d’une telle étude, pour autant, les résultats produits n’ont malheureusement rien d’étonnant  pour nous, au vu des témoignages réguliers des agents depuis quelques mois déjà… Nous en voulons aussi pour preuve une augmentation significative des fiches Hygiène et Sécurité saisies par les agents reflétant des situations de souffrance au travail. Étonnamment, les résultats de de SECAFI ne font pas ressortir cette problématique et cela nous interroge… Ceci mis à part,

SECAFI souligne UNE CHARGE MENTALE très élevée dans les directions et un MAL ÊTRE des agents dans leur travail au quotidien (morcèlement, complexité et intensité du travail …).

Ces constats sont il la conséquence :

  • d’un manque de personnel ?
  • des méthodes de management  trop verticales ?
  • de l’absence de prise en compte réelle de la parole des agents ?

SECAFI pointe la faiblesse du plan de formation qui n’offre que peu de perspectives de nouveaux apprentissages, ce que nous avons dénoncé lors de la présentation de ce dernier.

Les résultats révèlent par ailleurs de manière évidente que « la conduite du changement » (voir diagramme radar ci-dessus) a été très mal gérée dans toutes les directions.

Cela conforte, une fois de plus, l’analyse de la CGT et les remarques que nous avons apportées à la direction. Il ne suffit pas d’informer de manière descendante par des power points colorés et de multiplier les groupes de travail imposés aux agents à la dernière minute pour créer de bonnes conditions aux changements. Il faut avoir réellement la volonté d’échanger, d’écouter,  de tenir compte des remarques et d’apporter des ajustements qui prennent en compte l’expertise des agents sur leur propre travail.

Pour ce faire, il faudrait sortir du discours culpabilisant et infantilisant relayé en permanence par l’administration sur le fait qu’on a plus les moyens, mais qu’on fait vraiment le maximum !!!

Pour la CGT la marge de progression est réelle et mérite donc d’être mobilisée !

Nous rappelons que les résultats de cette expertise ne sont que la première étape d’un travail d’accompagnement au changement dorénavant « souhaité » par l’administration. Aussi nous déplorons d’avoir perdu 2 années au prix de cette souffrance professionnelle que nul ne peut dorénavant plus ignorer.

Vos représentants du personnel CGT n’exagèrent en rien les conséquences de ces réorganisations massives. Ils sont au contraire bien là en vigilance et dans la responsabilité de leur mandat CHSCT pour tenter de préserver des conditions de travail acceptables.

N’hésitez pas à continuer de nous faire remonter votre quotidien professionnel afin qu’ensemble nous imposions de meilleures conditions de travail pour le développement d’un service public territorial de qualité.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *