Journée Nationale d’Action du mardi 24 septembre 2019 : RETRAITE, SALAIRE, EMPLOI ! Et action climatique…

Retraite : une autre réforme est possible

Le régime à points préconisé par le gouvernement fera baisser les pensions. Pourtant financer un régime solidaire de retraite par répartition est possible. À condition d’appuyer sur les bons leviers.

Les partenaires sociaux ont été reçus ces 5 et 6 septembre par le Premier ministre et les membres du gouvernement chargés du dossier des retraites. L’occasion de tenter d’infléchir le projet du gouvernement qui n’a pas montré, depuis dix-huit mois, la moindre volonté de concertation.

Pourtant, un autre type de réforme est possible pour améliorer le niveau des pensions de tous les travailleurs et revenir à un âge de départ légal à 60 ans. La CGT s’oppose à la mise en place d’un régime à points qui ferait baisser les pensions de 10 à 30 %, et propose une amélioration significative des retraites de tous les régimes à hauteur de 120 milliards d’euros d’ici 2050.

Vidéo 38 secondes : Réforme des retraites : ça change quoi ?

Où les trouver ? En jouant sur les différents curseurs, tout en maintenant un droit à un départ anticipé à taux plein pour les métiers les plus pénibles. Il faudra tout d’abord modifier la répartition des richesses. En instituant l’égalité salariale hommes / femmes, en augmentant les salaires et en assurant des emplois stables et qualifiés jusqu’à l’âge de la retraite. Contrairement à ce qui passe actuellement, où plus d’un travailleur sur deux est privé d’emploi à partir de 55 ans.

Il faudra aussi supprimer les exonérations de cotisations sociales mises en place par les lois de financement de la Sécurité sociale 2018 et 2019 et soumettre à cotisation sociale tous les éléments de rémunération (intéressement, participation, épargne salariale et épargne retraite).

Au programme également : la mise en place d’un malus sur les emplois précaires, la modernisation de la fiscalité du capital en créant une contribution sociale sur les revenus financiers distribués par les entreprises et la lutte contre l’évasion fiscale.

De quoi abonder les ressources des différents régimes de retraite.

Vous pouvez vous informer en cliquant sur les liens ci dessous :

Tract 24/9 (lieux et heure des rassemblements départementaux) + Propositions de la CGT

Préavis de grève pour la journée du 24/9/2019

Rapport DELEVOYE Juillet 2019

Pour rappel : Article publié en juillet sur le dossier retraite

Urgence écologique et urgence sociale : mobilisations du 20 au 27 septembre 2019

Appel unitaire

Devant l’urgence de la situation sur le plan social et environnemental, nos organisations font le choix d’agir pour une véritable politique écologique et sociale. Naturellement, nous nous inscrivons donc dans les initiatives prévues dans la période du 20 au 27 septembre 2019 autour des enjeux sociaux, climatiques et de paix.

Si les différents gouvernements en Europe et dans le monde n’agissent pas rapidement, les conséquences sur notre planète, notre environnement, notre santé, tout simplement sur notre avenir seront irréversibles. Ainsi, ce sont déjà des millions de personnes qui sont contraintes à la migration, pour des causes climatiques et économiques.

Il n’y a pas de justice sociale sans justice écologique, les 2 sont indissociables. Ce sont, principalement, les personnes les plus précaires et les jeunes qui sont directement confronté.es aux conséquences de la crise sociale et écologique sans précédent.

Chaque attaque sur les droits des travailleuses et travailleurs ne fait qu’aggraver cette situation. C’est une réponse collective et non une culpabilisation individuelle qu’il faut apporter à la situation actuelle. Cela engage donc la responsabilité des États et du patronat au service du capitalisme.

Aujourd’hui, les 100 plus grandes compagnies mondiales sont responsables de 70% des émissions de gaz à effet de serre et 1% de la population la plus riche a une empreinte carbone 40 fois supérieure aux 10% les plus pauvres.

Ce sont, avant tout, les modes de productions, de transports et de consommation qu’il faut faire évoluer. Cela passe notamment par la rénovation énergétique des logements, le développement des circuits courts et de l’emploi local.

Une autre répartition des richesses, avec plus de justice sociale et fiscale est indispensable.

Or, hausse de la précarité, baisse du pouvoir d’achat d’une grande partie de la population, réforme des retraites, de l’assurance chômage, politiques en direction de la jeunesse… visent à creuser encore les inégalités et accentuent la pauvreté.

Pour répondre à l’urgence sociale et climatique, une autre politique est indispensable. Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail, dans le respect de l’environnement.

Aussi :
- Assurer des services publics de qualité et de proximité sur l’ensemble du territoire
- Développer des politiques agricoles et industrielles conjuguant les enjeux sociaux et environnementaux ; anticiper les reconversions nécessaires en terme d’emploi et de protection des salarié.es
- Contrôler les aides publiques données aux entreprises et exiger des résultats
- Avoir une véritable politique publique de relocalisation de la production favorisant l’accès de toutes et tous à des produits fabriqués de façon responsables à prix réduits
- Développer, favoriser une autre économie plus durable, responsable et égalitaire
- Cesser immédiatement les mesures rétrogrades écologiquement et socialement (privatisation des aéroports, suppression du train des primeurs, projet Europa city…)
Les signataires appellent à participer sous différentes modalités d’action aux initiatives, dans la période du 20 au 27 septembre, alliant justice sociale et écologique.

Lire le tract confédéral CGT « Urgence sociale et environnementale – Mobilisons-nous pour conquérir de nouveaux droits les 20, 24 et 27 septembre ! »

POUR LE CLIMAT C’EST MAINTENANT OU JAMAIS !! 21 & 22 Septembre

Fin du mois, fin du monde… Même combat

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *