Mouvement social à la DGADS – Le Président n’a pas rencontré les agents le 4 septembre

Dans la continuité du mouvement des 12 et 19 juillet 2018 l’intersyndicale SUD et CGT, avec les agents en grève de la DGADS, avait rendez-vous le 4 septembre au matin avec le Président D. BOUAD.

Voir l’article sur la mobilisation dans Objectif Gard

L’Assemblée Générale des agents avait fait le choix d’aller, tous ensemble, à la rencontre de leur employeur, au delà des 5 représentants par syndicats imposés par l’administration. Il nous semblait en effet, qu’à l’heure où l’exécutif affirme se saisir, sous la pression des agents, des conditions de mise en oeuvre des politiques de prévention et d’action sociale, les personnels de terrains mobilisés étaient les mieux placés pour pointer les dysfonctionnements et proposer des pistes de réflexion pour améliorer les conditions de travail.

Ce matin là, les agents sont venus dans un état d’esprit constructif, respectueux et en attente de réponses concernant l’état des lieux des services qui avaient été remis au Président durant l’été. Or, sous prétexte que la délégation ne correspondait pas en nombre à ses attentes, ce dernier a quitté les lieux.

Les agents avaient mis beaucoup d’attente dans cette rencontre qui pour eux revêtait un caractère solennel.

C’était une réelle opportunité pour le Président d’aller à la rencontre de  représentants de l’ensemble des territoires et des métiers concernés.

Tout en sachant que le nombre des participants était suffisamment limité pour ne pas être un obstacle à une discussion, sereine, calme, constructive et respectueuse comme attendue légitimement par le Président.

Son départ précipité a été ressenti comme un camouflet. Les agents ne se sont pas sentis respectés ni dans leurs métiers, ni dans leurs difficultés.

L’assemblée générale qui s’est réunie dans la foulée, consciente de la gravité de la situation pour les usagers et pour la santé et la sécurité des agents, a pris ses responsabilités et a décidé d’accepter la composition d’une délégation représentative. La composition de la délégation a été communiquée au Cabinet du Président, dés la fin de la matinée.

En attendant, la date de rencontre avec le Président, l’Assemblée générale s’est donnée rendez-vous :

Le mardi 11 septembre 2018 à partir de 9 heures,

à l’Auditorium des Archives Départementales, dans le cadre des heures mensuelles d’informations.

 

Consécutivement au mouvement de ce jour les engagements du Président se limitent donc à :

  • une stricte application du Protocole mobilités/effectifs de 2010,
  • la commande de l’AUDIT externe des politiques de prévention et d’action sociale (*).

En ce qui concerne l’application du Protocole, même si la mobilisation de cet été a permis quelques remplacements et dégels de poste, le compte n’y est pas , ni pour les usagers, ni pour les services.

(*) : voir notre avis sur le bienfondé d’un nouvel AUDIT dans notre article du 9 août

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *