Suite grève dans le Social : Pas de réponse à la table de négociation… Une intersyndicale s’organise pour Septembre !

Ce matin, les agents de la DGADS du département du Gard ont été reçu par le Président dans un premier temps sur la base de leurs revendications portées jeudi dernier dans le cadre d’un préavis de gréve.

Ces mêmes agents, avec le syndicat CGT, ont collecté dans un tableau les moyens humains et matériels nécessaires pour fonctionner à minima sur le terrain. Pour autant, ces moyens demandés sont une base minimum mais pas suffisante. Les agents mettent en avant la nécessité d’un travail en profondeur concernant leurs métiers qui évoluent en permanence, du fait de l’état dégradé de tous les services publics (ARS, Hôpital, Éducation, Justice..)

Le Président Bouad, entouré du DGS, DGADS, DGARI  a reçu la délégation à 8h. Celle-ci était composée essentiellement d’agents en grève.
Les agents se sont exprimés et ont fait un état des lieux du secteur et des métiers. Ces derniers ont renvoyé au Président sa responsabilité légale, ce qui l’a simplement un peu fait frémir… Le temps manquant, le Président ne souhaitant amener aucune réponse précise à la délégation, a mis fin, de façon abrupte et mal à propos à cette négociation qui n’en a pas été une !!!

Les agents et la CGT, restés sans réponses, ont investi pendant plus d’1h l’accueil de l’hôtel du Département alors que la délégation CFDT était à son tour reçue.

Le Président, en fin de matinée, nous a fait connaitre son intention de recevoir à nouveau la délégation le 4 septembre pour, nous l’espérons, amener des réponses sur la base du tableau récapitulatif que la CGT avait recueilli grâce aux relevés des équipes du département.

Les deux syndicats CGT, CFDT se sont exprimés ensemble devant l’assemblée générale des agents présents.

La CFDT a expliqué aux agents que l’administration, comme le dit Mr FERRIER dans son message, ne remet pas en cause le protocole de fin de conflit de 2010. LA BELLE AFFAIRE !!! Deux demi journées de grève pour cela !!! C’est plus que du mépris, cela ne c’était jamais vu dans notre collectivité !!!

Le compte rendu de la CFDT confirme la colère que nous éprouvons, lorsque l’Administration leur affirme :

  • « il n’y a pas de gel de postes »,
  • « les remplacements sont effectifs »
  • « les moyens sont là, le budget du social n’a pas baissé « 

Quel mépris pour les agents qui, une heure avant, exprimaient au Président le contraire et lui donnaient des exemples de gel de postes, de remplacements non effectués et expliquaient leurs difficultés à tenir leurs missions obligatoires et faire face à des injonctions paradoxales au quotidien.

L’assemblée générale a validé la proposition de rencontre du 4 septembre avec le Président. Elle a souhaité une intersyndicale large. De fait, CGT SUD CFDT FO sont invités à rentrer dans l’intersyndicale sur la base des revendications des agents. Dés la fin du mois d’aout une assemblée générale sera proposée en Heures d’Informations Syndicales pour préparer cette rencontre.

LA MOBILISATION DU PERSONNEL A PERMIS UN ÉCHANGE DIRECT AVEC NOTRE EMPLOYEUR. DONNONS NOUS LE TEMPS CET ÉTÉ POUR GAGNER LA PARTICIPATION DU PLUS GRAND NOMBRE POUR LE 4 SEPTEMBRE 2018.

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *