Le 28 JUIN 2018 – STOP AU POGNON DE DINGUE POUR LA FINANCE

JOURNEE INTERPROFESSIONNELLE DE MOBILISATION (CGT, FO, UNEF, UNL, FIDL)

Nous le constatons, les luttes locales chez les territoriaux ne connaissent pas de ralentissement : bibliothèques, médiathèques, nettoiement, animateurs, agents des routes, ATSEM, Conseils départementaux, communes, SDIS, régions, offices HLM,… Depuis le début de l’année, des centaines de luttes, souvent dans des conditions très difficiles, mais toujours déterminées ici contre l’augmentation du temps de travail, là contre les suppressions de poste ou encore pour exiger le retour à des conditions de travail normales, se succèdent.
Le projet du gouvernement, présenté dans le document dit de « concertation pour un nouveau contrat social » des agents publics et dans le Plan Action publique 2022 n’est rien d’autre qu’un vaste plan de démantèlement de nos statuts, de nos carrières, de nos services publics.

Pour ce gouvernement, au service des intérêts du MEDEF et des actionnaires du CAC 40 l’objectif est clair et tient en 3 étapes : individualiser, dérèglementer, privatiser :

  • Rendre obligatoires les 1607 heures annuelles pour les territoriaux et passer à la broyeuse tous les accords antérieurs ;
  • Développer les contrats précaires dans la fonction publique territoriale pour certains ;
  • Ouvrir les vannes au recrutement — en tant que contractuels privilégiés — à des milliers de hauts cadres des banques, des compagnies d’assurance, des entreprises qui lorgnent sur les bénéfices à réaliser dans la privatisation des services publics ;
  • « Rationaliser » les services publics, en réalité les ouvrir à la concurrence ;
  • En finir avec la CNRACL et les retraites fondées sur le salaire socialisé et la solidarité intergénérationnelle ;
  • En finir avec les instances paritaires, les CT, les CHSCT et les remplacer par des relations individuelles ;
  • Généralisation des salaires au mérite avec l’individualisation des relations entre employeurs et agents publics ;
  • Remettre en cause le CNFPT et les Centres de gestion en les fusionnant et en supprimant le caractère national de notre statut, de nos carrières, de nos formations ;

LES RENDEZ VOUS

  • Nimes – rassemblement devant la gare SNCF à partir de 11h
  • Alès – rassemblement devant la gare SNCF à 10h
  • Bagnol – rassemblement devant la gare SNCF à 12H
Manifestation inter-régionale à Montpellier à 13 heures

(Rassemblement Boulevard de Strasbourg à Montpellier)

Les bus partiront des 3 localités à l’issue des rassemblements

LUTTONS POUR :

  • L’abandon du Plan Action Publique 2022 et du document d’orientation sur le «nouveau contrat social des agents publics» ;
  • Une réelle négociation salariale, immédiate, avec le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ;
  • L’abrogation du RIFSEEP, dispositif injuste et portant atteinte à la Fonction publique de carrière et à l’égalité de traitement entre les agents ;
  • L’arrêt des suppressions d’emplois et les créations d’emplois statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin ;
  • Un nouveau plan de titularisation des contractuels,
  • De nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ;
  • Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;
  • L’abrogation du jour de carence ;
  • Le respect plein et entier et le maintien des comités techniques et CHSCT ;
  • Le respect du cadre des 35 h et des dispositifs négociés avant 2001, contre toute augmentation du temps de travail ;
  • La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers, dont la CNRACL, le refus de tout système de retraite par points, ainsi que l’amélioration de la reconnaissance de la catégorie active et de la pénibilité ;
  • Le rétablissement du 1 % CNFPT et son augmentation à 3 %.

Télécharger le tract

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *